Lavement Erotique entre Filles

Petit témoignage trouvé sur un forum de la belle province

 

Je suis dans un Collège d’enseignement général et professionnel (Cégep), et durant mes cours de gym, j’ai fait connaissance avec une camarade de ma sœur plus âgée. Elle m’a dit qu’elle prenait occasionnellement des lavements pour la propreté de son organisme. Un jour, après notre exercice de Gym, elle me demande très naturellement si j’aime la voir prendre un lavement.

La curiosité m’a fait dire oui. Chez elle, elle sortait un lavement, elle remplissait le sac d’eau distillée et me demande d’insérer le tubule dans son anus. Si c’est normal dans notre cégep que les filles se montrent nues sous la douche, l’idée d’insérer ce tubule me donnait d’étrange sensation. Elle me demanda ensuite de laisser passer l’eau chaude, et se mit à se masturber. J’ai refusé de participer, cela ne l’empêcha pas d’avoir son orgasme en quelques minutes.

Ensuite, elle est partie aux toilettes vider son rectum. Suis-je lesbienne ? Je n’ai aucune expérience lesbienne à part ce spectacle. Quel est cet amour pour les lavements, une chose que je trouve bizarre . Comment un lavement peut aider à augmenter l'excitation sexuelle? Merci pour vos réponses, et pour votre site.

Alice (19 ans) , Québec

 

Réponse du Sexologue

Chère Alice : Il faut noter au début qu’un nombre assez important des gens pratiquent ce type de lavement érotique faisant appel à plusieurs stimulants sexuels à la fois : regard, anus, eau, et un peu de voyeurisme entre les partenaires. Le lavement érotique ( Enema erotica) est pratiqué par ceux qui ont découvert la sensibilité de l’anus et que les caresses de l’anus peuvent engendrer un orgasme chez les femmes surtout quand le rectum est plein. Leslavements étaient une pratique médicale très répandue et un moyen d’administrer des médicaments. Du point de vue psychologue, il existe une certaine similarité entre le lavement et le symbolique de grossesse, la pénétration, etc. Le liquide augmentant le volume abdominal, donne parfois une légère irritation abdominale, puis certaines comparent l’évacuation à la « perte des eaux ».

Les thérapeutes classent ces pratiques comme une expérimentation sexuelle et ne donnent pas d’intérêt particulier à ces tendances. Les lavements sontrarement utilisés par les lesbiennes et demeurent une pratique de masturbation marginale chez les filles, mais plus répandue chez les couples, car le lien entre les fantasmes masculins et l’anus féminin encourage ces pratiques. Dans même que certaines femmes préfèrent les orgasmes sans pénétration vaginale, d’autres rapportent que leur orgasme est plus intense quand leur rectum est plein .

Rien de bizarre ou de pervers dans tout cela. C’est une pratique répandue appréciée par certains. Quand à votre comportement, une femme n’est pas lesbienne car elle a vu l’anus d’une autre, ou car elle a fait l’amour avec une femme une fois ou plus. L’homosexualité est un choix cérébral et puis comportemental.

En vous remerciant. Bien a vous.